Black Lagoon: Roberta's Blood Trail

En doublage, rien n'est jamais inscrit dans le marbre et ce n'est pas parce qu'on a signé deux saisons entières d'une série qu'on vous rappellera pour écrire la troisième. La preuve avec les 5 OAV de Black Lagoon. A mon grand désespoir, ce n'est pas moi qui ai écrit ces cinq épisodes sanguinaires.

En 2009, Déclic Images, qui détenait les droits de la série, a commandé le doublage des deux saisons. En 2011, la licence a changé d'éditeur et c'est Kazé qui a fait doubler la troisième saison. Pour des raisons qui leur sont propres, ils ont décidé de faire appel à un autre studio, qui lui a contracté ses comédiens et ses adaptateurs. Bien évidemment, le casting vocal a été entièrement remanié et chacun des auteurs a joué de son style pour signer l'adaptation française des épisodes. Moi, on ne m'a jamais rappelé, alors que légitimement, on se dit qu'on est bien placé pour écrire la suite... Ça laisse un goût amer parce que, quand on travaille sur une série, on finit par s'attacher aux personnages et à son atmosphère. Black Lagoon, c'est un univers assez particulier. C'était mon premier travail et mon premier animé et j'avoue que je m'y étais attaché. J'avais pris énormément de plaisir à faire parler ces personnages si hauts en couleur, à leur donner un style dans la langue de Molière. Alors évidemment, j'aurais été ravi de signer la troisième saison. Je regrette de ne pas avoir été contacté mais c'est comme ça. C'est la dure loi du marché.

En tant que détenteur des droits, Kazé a voulu laisser sa marque, c'est compréhensible vu qu'ils éditent la série. Ce sont donc eux qui supervisent le tout : ils ont le dernier mot au niveau du texte et des comédiens. Vocalement, je trouve que les comédiens se débrouillent bien. J'avais même parfois l'impression d'entendre des ressemblances troublantes, avec le premier Rock et la première Roberta en particulier. Le style était très légèrement différent dans l'interprétation ; les premiers comédiens, parce qu'ils avaient mûri et fait les saisons 1 et 2, auraient sans doute ajouté le relief de l'histoire des personnages... tout simplement parce qu'ils les connaissaient. Néanmoins, je salue le travail des acteurs et du directeur artistique sur cette version.

Au niveau de l'adaptation, c'est un peu plus délicat à juger tout simplement parce que je n'ai pas travaillé les textes, je ne suis pas rentré dans le détail de l'original pour pouvoir juger de la précision de l'adaptation. Je remarque néanmoins que l'essentiel est là, que des mots reviennent et feront sans doute écho dans l'esprit des téléspectateurs. La violence verbale est toujours présente, même si ça manque peut-être parfois d'un peu de piquant... Les cinq adaptatrices ont eu très peu de temps à consacrer à l'écriture de l'épisode qui leur avait été confié : cinq jours pour écrire 35 minutes, c'est vraiment pas du luxe, surtout quand on ne connaît pas la série.

Si je reconnais que "Roanapur" à la place de "Roanapura" est plus heureux en français (parce qu'en tant que nom de ville, il sonne plus thaïlandais, cf. Kuala Lumpur), j'ai moins apprécié "l'hôtel Moscva", "Rosalita" (parce que le L et le R se confondent en japonais... Dans la première saison, le vrai nom de Roberta est indiqué comme étant Rosarita) et "Two Hands" ou encore le jeu des tutoiements/vouvoiements qui ne correspond pas tout à fait à ce qui avait été fait dans les deux premières saisons. Sans doute pour coller plus à l'original, certains termes anglais sont restés tels quels comme "Mister Rock" ou le fameux "Sir, yes, sir!" crié par les soldats américains. Pour l'aspect couleur locale, c'est bien, mais je trouve que ça manquait de cohérence et que ça rendait parfois la chose trop artificielle. De même que : pourquoi garder "block" et ne pas convertir "200 yards" (alors que dans un autre épisode, les mêmes soldats utilisent les mètres) ? Bref, ce sont quelques détails clairsemés qui trahissent le manque de cohérence, tout comme la non reprise textuelle d'un flashback. C'est dommage mais c'est ainsi.

Il reste que, malgré tout, je trouve cette VF d'assez bonne facture. Après, c'est au téléspectateur de juger.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Tripleh (vendredi, 03 août 2012 23:29)

    Je ne suis pas un adepte de la VO, néanmoins je trouves que cette version de la VF ne colle pas aux personnages. Je regrette déjà l’ancienne version

  • #2

    Anthony (vendredi, 03 août 2012 23:41)

    Ce qui ne colle pas, vous trouvez que ce sont les voix ou le texte ?