ACTEUR


J'ai commencé le théâtre alors que j'étais en troisième. C'était pour essayer, me détendre, pour m'aider à prendre confiance en moi. J'en ai refait de façon beaucoup plus suivie lors de mes deux années de prépa. Tous les mercredis soirs, deux heures d'exercices, d'improvisation, de jeu... Au final, deux spectacles de fin d'année au cours desquels j'ai pu appréhender le trac, ce stress qui me prend avant d'entrer sur scène. Une fois dans le jeu, tout semble disparaître peu à peu... Sur scène, c'est le bonheur total, une espèce de jouissance intellectuelle. Quand tout est fini, tout retombe...

J'ai pu continuer à jouer un minimum, à entretenir la flamme en troisième année de licence d'anglais dans un petit cours d'improvisation (en anglais, of course). Une fois, j'ai même écrit une saynète d'un trait, je l'ai montée avec trois camarades sans grande préparation. On a joué pendant un bon quart d'heure, c'était génial !

À Los Angeles, j'ai fait partie d'un petit groupe de théâtre shakespearien pendant le premier trimestre. Au troisième trimestre, j'ai rejoint un autre groupe d'étudiants pour jouer The Clock Struck Twelve. En parallèle, j'ai aussi aidé au spectacle d'étudiants de français : on a monté Les Fables de la Fontaine et Les Précieuses Ridicules. On m'avait alloué le rôle de Molière lui-même, rôle en anglais, servant de narrateur pour le public anglophone. C'était vraiment une expérience enrichissante !

En octobre 2012, après 4 ans d'interruption, je me remets au théâtre grâce aux ateliers offerts à Mains d'Oeuvres : trois intervenantes à l'univers très différent nous permettent d'explorer tout un tas de choses. Le résultat est une restitution de toutes nos "traversées" au cours de l'année écoulée.


Figuration

Quand j'ai un peu de temps, j'essaie de faire de la figuration. Le maître-mot : l'attente. Mais ça peut permettre de rencontrer des gens sympas...

 

Janvier 2016 : Protagoniste du clip N'abandonne pas de Divin Mbaya.

Novembre 2013 : figuration dans Un homme d’État de Pierre Courège.

Fin avril 2013 : figuration dans le clip "Un déluge" de Bertrand Belin.


Le Retour

Pendant mon séjour aux États-Unis, j'ai fait de la figuration dans deux courts-métrages étudiants.
Dans Le Retour de Rachel Earnest, j'ai été figurant de premier plan. Ce court raconte, comme le titre l'indique, le retour en Californie d'une étudiante ayant passé un an en France - un retour difficile, une réadaptation nécessaire...

 

Distribution :

 

Voici la bande-annonce du film, qui a fait le tour du monde des festivals, dont Cannes, et qui a remporté quelques récompenses :

 

Pour tout information sur le film, voir le site officiel.

 

Pour l'entrevue relative à la conception du fim (sous-titrée en français par mes soins), voir la section Tradaptation>sous-titrage.


Valley Night

J'ai aussi eu un petit rôle en français dans un autre court-métrage étudiant, Valley Night. J'ai moi-même écrit mon texte :

 

Comment pouvez-vous vous souvenir d’un endroit bien particulier alors même que vous n’y êtes jamais allé ? Cet endroit vous était sans doute agréable ? Une plage au coucher du soleil, peut-être ? Tandis que vous respirez profondément les embruns venus du grand large, le soleil ayant légèrement bruni votre peau, la fraîcheur de l’eau vous chatouille délicatement les orteils, le vent du sud vous caresse le cou et vous étreint chaleureusement, vos pieds s’enfoncent tendrement / amoureusement dans le sable. Mais ce bien-être qui vous dorlote comme le fait l’être aimé vole soudainement en éclat, brisé par une paranoïa grandissante qui vous ronge de l’intérieur. Ce même effroi qui blêmit les visages et dérègle une à une les pulsations vitales d’un cœur qui s’emballe. Une sueur froide qui vous colle à la peau, qui ne vous lâche pas. Alors, une fois que vous aurez découvert la source de vos angoisses, que choisirez-vous ? L’amour ? La mort ? De votre ami vous verserez le sang…

 


Appelez-moi Sacha, s'il vous plaît

En juin 2008, j'ai obtenu un des trois premiers rôles (Micky) dans le moyen métrage de Nicolas Bonnin intitulé Appelez-moi Sacha, SVP. C'est l'histoire triviale de trois amis sans le sou qui décident de braquer une banque. Ils sont sûrs de leur coup, vu que ça marche dans les films... Une véritable équipe de bras cassés, c'est moi qui vous le dis !

 

Distribution :

  • Jean Halluin dans le rôle de Juan ;
  • Timothée Maucour dans le rôle d'Alex ;
  • Serge Chambon dans le rôle du directeur de la banque ;
  • et beaucoup d'autres.

 

Voici la bande-annonce :

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Bonnin (samedi, 19 mars 2011 22:56)

    C'est le meilleur film du monde !!!!


Scènes de séduction et de ménage

 

 

 

 

Au cours de ma toute dernière année d'étudiant,  je suis revenu à mes premières amours en intégrant une petite troupe de théâtre. J'ai décroché le rôle de Lucien dans Feu la mère de Madame de Feydeau et celui du fils de famille dans un des tableaux de La Ronde ("le fils de famille et la soubrette") de Schnitzler.
La mise en scène est signée Jean Spizzo.

 

Distribution (Feu la mère de Madame) :

  • Elise Robouant dans le rôle d'Yvonne ;
  • Adrienne Golzio dans le rôle d'Annette ;
  • Philippe Topalovich dans le rôle de Joseph.

 

L'affiche est signée Ariane Haure et les photos Kinskia Moline.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0